SAO - société des antiquaire de l'Ouest

AccueilQui est-elle ?L'histoire de la S.A.O

L'histoire de la S.A.O

Des fondateurs érudits

La Société des antiquaires de l'Ouest a été fondée en 1834 par Charles Mangon de La Lande et des amis archéologues, historiens, philologues, presque tous membres de la Société académique d'agriculture, belles-lettres, sciences et arts de Poitiers, mais qui s'y sentaient à l'étroit.

Une vocation de sauvegarde

Ces érudits assignèrent pour but à la société « la recherche, l'étude, la conservation et la description des antiquités - d'où le nom qui lui a été donné - et des documents historiques, dans les pays compris entre la Loire et la Dordogne».

Un modèle prestigieux

C'est ce qu'indique l'article 1er de ses statuts, qui s'inspirent étroitement de ceux de la Société des antiquaires de Normandie, fondée en 1823 par Arcisse de Caumont, père de l'archéologie médiévale française, que Mangon de La Lande connaissait bien.

Ses oeuvres
Reconnue établissement d'utilité publique par décret du 15 juillet 1875, la Société des antiquaires de l'Ouest se livre donc depuis l'origine à des travaux d'érudition et de sauvegarde.
La survie de monuments Elle s'est rendue propriétaire, pour en assurer la survie, de monuments qu'elle a pour la plupart remis à des collectivités pour le franc symbolique une fois ceux-ci hors de danger : hypogée des Dunes et Échevinage à Poitiers, vestiges du Vieux-Poitiers, chapelle funéraire de Jouhet, château d'Angles-sur-l'Anglin, poterne de Château-Larcher, cénotaphe de Chandos à Mazerolles, Pierre-Pèze à Limalonges, etc.
La conservation
de collections d'art
Les précieuses collections d'art (sculptures, peintures, émaux, etc.), d'archéologie et de numismatique que la Société avait acquises par don, legs ou achat et qui étaient présentées jadis à l'Échevinage et à l'hôtel de Chièvres ont été cédées avec ceux-ci en 1947 à la ville de Poitiers, qui, en contrepartie, a mis à sa disposition l'Échevinage pour héberger sa bibliothèque et sa salle de réunion.
Elles sont désormais visibles au musée Sainte-Croix, rue Jean-Jaurès, ou au musée de Chièvres (musées de la ville de Poitiers et de la Société des antiquaires de l'Ouest).
Ont, en revanche, été conservées au baptistère Saint-Jean, ses collections d'art mérovingien

D'ILLUSTRES ADMINISTRATEURS

Un bureau est élu chaque année, qui est composé d'un président, un vice-président, cinq secrétaires, deux trésoriers, un questeur, un archiviste et un bibliothécaire.
Depuis l'origine, la société a été administrée par les meilleurs érudits de la région, tels Armand-Désiré de La Fontenelle de Vaudoré, l'abbé Charles-Auguste Auber, Alphonse Le Touzé de Longuemar, Bélisaire Ledain, Camille de la Croix, Alfred Richard, Louis Rédet, Prosper Boissonnade, Pierre Rambaud, le marquis Marie de Roux, Émile Ginot, Maurice Pouliot, Jean Plattard, Joseph Salvini, Marcel Garaud, François Eygun, René Crozet, René Filhol, Gaston Dez, Edmond-René Labande, etc.

Haut de page
Hôtel de l'Echevinage à Poitiers

Hôtel de l'Echevinage et des Grandes Ecoles
7, Rue Paul Guillon
BP 179 - 86004 Poitiers