SAO - société des antiquaire de l'Ouest

AccueilQue fait-elle?PatrimoineManuscrits & ouvrages imprimés

Manuscrits

1835

Dès 1835, la Société des antiquaires de l'Ouest reçut du comte d'Orfeuille un don important de manuscrits, parmi lesquels des chartes originales du XIe siècle et des livres des XIIe et XVe siècles :

  • Mgr Brumaud de Beauregard lui offrit le précieux Fasciculus antiquitatum nobiliacensium (XVIIe siècle),
  • Garnier, diverses pièces relatives au protestantisme (1589-1612),
  • et Poeydavant, des procès-verbaux de visite du XIVe siècle d'établissements clunisiens de la région.
1840

En 1840, la société possédait déjà :

  • quelque 220 chartes médiévales,
  • les registres du greffe de la sénéchaussée de Civray,
  • des registres de baptêmes et mariages protestants,
  • le journal de Pierre de Sayvre (XVIe siècle),
  • des procès-verbaux de visite de l'archidiaconné de Thouars, etc.

Cette collection ne cessera de s'enrichir au fil des ans, au point qu'elle comptait 80 cartons lorsque, en 1917, Clovis Brunel en dressa l'inventaire.

1988

Ayant hérité en 1988 du fonds de la Société des archives historiques du Poitou, qui comptait alors 192 cotes contenant des documents du XIIIe au XIXe siècle, elle détient aujourd'hui une collection très importante dans laquelle on relève aussi bien :

  • d'innombrables papiers de famille ou d'érudits
  • que les comptes de l'élection de Loudun (XVIIe siècle),
  • une relation du siège de Vienne par les Turcs en 1683,
  • un pouillé général du diocèse du Mans (1745),
  • le journal de voyage en Italie de Bergeret, accompagné du peintre Fragonnard (1773-1774)
  • ou des lettres de Camille Saint-Saëns.


Ces divers documents sont tous déposés depuis 1916 aux archives départementales, où ils ne peuvent être consultés sur demande qu'avec l'autorisation du président de la société.

Ouvrages imprimés et documents figurés

1840 : 515 volumes et 1 400 documents figurés
  • Dès ses premières années d'existence, la société se vit également offrir des livres anciens, manuscrits ou imprimés, des dessins, des gravures.
    Quelques années à peine après sa création, en 1840, elle possédait déjà une bibliothèque de 515 volumes et 1 400 documents figurés.
    En ce domaine aussi, les Antiquaires de l'Ouest ont bénéficié de nombreux dons et legs : ainsi sont-ils entrés en possession de la bibliothèque du père de La Croix.
1877 : un achat d'importance
  • Mais elle a aussi procédé à d'importants achats, tel celui, en 1877, de la bibliothèque de Bonsergent, qui ne contenait pas moins de 6 000 volumes, 4 000 partitions musicales, 6 100 gravures et 740 dessins.
Haut de page
Hôtel de l'Echevinage à Poitiers

Hôtel de l'Echevinage et des Grandes Ecoles
7, Rue Paul Guillon
BP 179 - 86004 Poitiers