SAO - société des antiquaire de l'Ouest

AccueilQue fait-elle?PatrimoinePatrimoine immobilier

Défense du Patrimoine immobilier

Par incitation de l'État

Fondée par un groupe d'historiens et d'archéologues qui avait incité l'État à acheter le baptistère Saint-Jean de Poitiers pour en empêcher la destruction, elle s'est livrée avec constance à la défense du patrimoine monumental de la région.
On lui doit la conservation de nombreux édifices médiévaux tels que, dans la Vienne :

  • la tour de l'abbaye de Charroux,
  • la tour de l'église Saint-Porchaire,
  • les vestiges du cloître de Notre-Dame-la-Grande
  • ou la tour de la Poudrière à Poitiers.

 

Par acquisition

Quand son intervention auprès des autorités publiques s'avérait inopérante, elle a parfois pris le parti d'acheter des monuments menacés, surtout dans la Vienne. Ainsi en est-il :

  • du dolmen de la Pierre-Levée à Poitiers en 1876,
  • de l'Échevinage à Poitiers en 1878,
  • du théâtre du Vieux-Poitiers à Naintré en 1902,
  • de la poterne de Château-Larcher en 1913,
  • de la chapelle funéraire de Jouhet en 1922
  • et du château d'Angles-sur-l'Anglin en 1925.
Par don ou legs

D'autres monuments lui furent donnés ou légués, dont elle assura durant des décennies l'entretien :

  • le dolmen de la Pierre-Pèze à Limalonges (Deux-Sèvres),
  • l'hypogée des Dunes à Poitiers,
  • le cénotaphe de Chandos à Mazerolles ou la grotte de Gioux à Chauvigny,
  • ainsi que le portail de l'église des augustins, à Poitiers, qu'elle fit remonter devant l'hôtel de Chièvres, qui lui avait été légué pour qu'elle en fasse un musée.
Haut de page
Hôtel de l'Echevinage à Poitiers

Hôtel de l'Echevinage et des Grandes Ecoles
7, Rue Paul Guillon
BP 179 - 86004 Poitiers